Carnet du doyen

Carnet du doyen.

Une Faculté d’accès aux études universitaires


Depuis le 7 février 2016, date du lancement de la consultation sur la transformation institutionnelle, on parle sur plusieurs tribunes de la Faculté de l’éducation permanente. Certains ont même évoqué le démantèlement de la FEP. Sans m’étendre sur cette question récurrente à l’Université de Montréal, car elle réapparaît tous les dix ans, je profite de l’occasion pour clarifier un peu ce qu’est « l’éducation permanente » dans le monde universitaire.

Avant tout, une faculté d’éducation permanente est une « faculté d’accès » aux études universitaires.

Cela implique que nos modes de sélection des étudiants ne s’articulent pas seulement sur la démonstration par les candidats du succès dans des études préalables, c’est-à-dire une cote R précise minimale, mais, entre autres, sur une expérience professionnelle ou de travail pertinente.

Une faculté d’éducation permanente se construit autour des besoins spécifiques de la population étudiante qu’elle accueille principalement, des personnes de plus de 25 ans en retour aux études et qui, pour la majorité, étudient à temps partiel, le soir, les week-ends ou en ligne. Elle ne s’articule pas autour de disciplines ou de la recherche scientifique qu’on y fait.

L’éducation permanente, c’est cette partie de l’université dont la raison d’être principale est l’adéquation formation emploi et qui offre des programmes qui ont un impact immédiat sur la carrière de ses étudiants. Après tout, un peu plus de 60% de nos étudiants qui travaillent étudient dans des programmes pertinents pour l’emploi qu’ils occupent actuellement.

La pertinence sur le marché de l’emploi des programmes des facultés de l’éducation permanente est l’élément premier que valorisent les étudiants qui les fréquentent. Ce faisant, le processus de création de programmes de la Faculté de l’éducation permanente s’appuie à la fois sur des consultations avec les milieux professionnels et les praticiens, avec les professeurs et les facultés disciplinaires à l’Université. Nos programmes se construisent avant tout autour de problématiques multi et interdisciplinaires qui sont à la jonction de plusieurs des disciplines présentes à l’Université. La FEP se construit au carrefour de l’académie et des milieux professionnels.

L’éducation permanente structure ses programmes et ses prestations pour qu’ils soient adaptés aux contextes des « travailleurs qui étudient ». Ceci inclut des programmes plus courts que les baccalauréats; des cours en soirée, les week-ends, en ligne; de la reconnaissance des acquis expérientiels; la construction de baccalauréat à partir de la combinaison des programmes de certificats. C’est aussi une équipe qui soutient une population homogène de « travailleurs qui étudient », par opposition aux « étudiants qui travaillent ».

Ultimement, la Faculté de l’éducation permanente est une faculté avant tout centrée sur l’étudiant. Elle se définit par et pour eux.

C’est une faculté qui, depuis 42 ans, joue ce rôle social important qui contribue d’une manière significative à l’impact positif qu’à l’Université de Montréal sur le Québec.

Catégories


Nouvelles de la FEP

Nouveau partenariat entre l’Université de Montréal et les Forces armées canadiennes

Des formations seront prochainement offertes par l’Université de Montréal aux militaires des forces régulières et aux réservistes. Lire la suite

Dates importantes à la FEP

24 novembre

Date limite d’admission pour les étudiants libres.

Des questions ?

C’est avec plaisir que nous vous répondrons du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h.
514 343-6090
1 800 363-8876
infofep.umontreal.ca