23 Août 2021

Ce qu’il faut savoir pour décrocher une job en communication

Quand le monde des communications nous fait rêver, on aimerait tous et toutes bénéficier des conseils précieux des recruteurs d’une agence comme Sid Lee pour nous démarquer lors d’une candidature. La Faculté de l’éducation permanente (FEP) l’a fait pour vous.

Les candidatures auprès des agences de communication et des annonceurs sont nombreuses : comment vous démarquer ? Quels savoir-faire et savoir-être mettre en avant ? Comment vous préparer à l’entrevue ? Nous avons pu bénéficier des conseils précieux de Laurianne Normandin, chargée de cours au certificat en publicité et communication créative de la FEP et stratège senior chez Sid Lee, ainsi ceux de sa collègue Vanessa Poulin, partenaire senior en acquisition de talents au sein de la même agence. 

Agence ou annonceur : le choix de base 

Êtes-vous plutôt start-up ou multinationale ? Agence ou annonceur ? Selon les domaines qui vous intéressent, les fonctions et les opportunités seront différentes tant les univers sont distincts. L’agence permet de travailler sur des projets très variés puisqu’on peut à la fois avoir des clients de l’industrie agro-alimentaire, des loisirs ou de la finance. Elle offre aussi un cadre de travail agile, compétitif, avant-gardiste, stimulant, et ce, à un rythme soutenu. Quant à l’annonceur, il permet de travailler sur des projet à plus long terme, de bâtir l’image de marque d’une entreprise, de ses produits et services, d’évoluer au sein d’une entreprise qui peut offrir des opportunités de carrière et de se spécialiser dans un secteur particulier.

Selon que l’on travaille dans une start-up ou dans une multinationale, les descriptions de poste ne seront pas non plus toujours les mêmes, puisque les petites entreprises, par leur taille, exigent des profils polyvalents alors que les multinationales, ayant des équipes plus nombreuses et complètes, peuvent embaucher des gestionnaires de projets ou embaucher des agences.

Ces distinctions sont importantes à comprendre avant de postuler, afin de mettre en avant les bonnes compétences et les aptitudes les plus adéquates sur son CV et de bien cibler ses candidatures.

Maîtriser l’écosystème des coms 

Entre le quotidien d’un développeur front end et celui d’une stratège publicitaire ou d’une directrice artistique, le monde est vaste. Identifier les postes qui correspondent à vos compétences vous permettra d’être clair et percutant dans votre lettre de motivation et de mettre en avant les bonnes compétences dans votre CV, au travers des mots-clés les plus recherchés. Certains recruteurs utilisent même des logiciels pour sélectionner leur base de candidats et candidates, d’où l’importance des mots-clés !

« Depuis la pandémie, les agences recrutent beaucoup. Chez Sid Lee, on cherche pour tous nos types de postes. Développement front end (pour ce qui a trait à l’interface) et back end (pour ce qui a trait à la programmation), conception UX UI, mais aussi au service conseil. Nous recherchons notamment des personnes avec une expertise numérique : création site web, achat numérique, réseaux sociaux, création d’applications mobiles, stratégie numérique... Le numérique est omniprésent » partage Laurianne Normandin, stratège senior chez Sid Lee et chargée de cours au certificat en publicité et communication créative de la FEP. Vanessa Poulin, partenaire senior en acquisition de talents au sein de la même agence, complète  : « Pour se démarquer, les candidats et candidates doivent savoir travailler en équipe et pour cela, ils doivent bien comprendre les différents rôles dans une agence et maîtriser l’univers autour de la livraison d’un projet de communication ». 

Vous êtes le produit : développez votre image de marque personnelle 

Ne soyez pas le cordonnier ou la cordonnière mal chaussé(e). Vous avez tous les outils et les techniques pour communiquer sur n’importe quelle marque ? Commencez par votre marque personnelle et communiquez. 

« Le portfolio est un incontournable quand on recherche un emploi en communication, surtout en front-end, la partie graphique de la création. » partage Vanessa Poulin. « Les éléments à mettre en avant dépendent bien sûr du profil de la candidature. Un rédacteur ou une rédactrice devrait avoir un blogue ou des articles à présenter et un créateur ou une créatrice de contenu devrait être actif sur les réseaux sociaux. En tout cas, il est important de mettre à jour son profil sur LinkedIn, en français et en anglais, car c’est un outil très utilisé par les recruteurs ». 

Restez à l’avant-garde des outils numériques  

Loin d’être improvisée, la profession de communicateur ou communicatrice repose sur une maîtrise des outils numériques et des ressources financières, humaines et technologiques, bref sur des compétences précises qui s’apprennent, dans plusieurs certificats de la FEP, comme le certificat en publicité et communication créative, le certificat de relations publiques, le certificat de communication appliquée ou le certificat de rédaction professionnelle par exemple.  

Toutefois, il ne faut pas oublier non plus que le contexte professionnel évolue : les technologies changent, les habitudes des consommateurs aussi. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le certificat en publicité et communication créative a été récemment mis à jour pour intégrer ces dernières évolutions. Les outils technologiques sont nombreux  : Facebook, Google Analytics, mais aussi les nombreux CMS (Content Management System, autrement dit, système de gestion de contenu), les plateformes de gestion des réseaux sociaux comme Hootsuite, Later… et ils offrent tous des certifications, parfois gratuites. Ces certifications sont un bon moyen de mettre à jour ses compétences et de le prouver dans un CV pour se démarquer.

« Nous recherchons des personnes curieuses et qui ont une bonne notion de ce qui se fait ailleurs pour avoir du contenu solide au moment de l’entrevue » explique Vanessa Poulin. « Les certifications Google ou Sitecore, le CMS que nous utilisons, sont clairement un atout dans une candidature. La différence se fait de plus en plus par le numérique. Nous allons bien sûr former les candidats et candidates sur certains outils que nous utilisons, mais toute formation extra-scolaire est un plus ». 

Misez sur votre savoir-faire… mais aussi sur votre savoir-être 

« Quand on fait passer une entrevue dans notre agence, on place les personnes candidates face à un cas client réel : celles-ci doivent répondre à un mandat comme elles auraient à le faire si elles avaient le poste et proposer un plan stratégique en faisant preuve d’esprit d’analyse et de synthèse, de réactivité… C’est un moyen pour nous d’évaluer des compétences qui sont difficiles à prouver sur un CV. C’est aussi une façon de vérifier qu’elles savent travailler efficacement sous pression, puisqu’elles ont un temps limite pour remettre ce travail. Dans une agence, c’est un savoir-être à avoir absolument parce que nous facturons les clients au temps passé par un ou une employé(e) sur leurs projets. Nous devons donc être capable de justifier que les 15 minutes passées de façon autonome par une personne sur le dossier ont été réellement efficaces. C’est une notion dont les diplômés n’ont pas forcément conscience en entrant sur le marché du travail : il faut être rigoureux et travailler vite et bien » explique Laurianne Normandin.

Affirmez votre curiosité 

« Chez Sid Lee, nous proposons des projets qui sortent des sentiers battus. Nous recherchons donc des personnes qui s’intéressent au monde créatif et qui sont curieux. » explique Vanessa Poulin. Tout projet personnel créatif est donc un atout dans une candidature. 

Cette curiosité peut également prendre la forme de bénévolat. « Nous recherchons des candidats et candidates impliqués, voire passionnés. Ceux et celles qui s’engagent dans leur vie personnelle ont un atout pour se démarquer. Si par exemple, nous recherchons quelqu’un pour travailler avec un client dans le domaine du divertissement, nous préfèrerons une personne qui s’est investie à titre personnel dans ce domaine, comme bénévole par exemple. Celle-ci démarre avec une bonne connaissance du secteur » partage Laurianne Normandin.

Soyez authentique 

Que ce soit intentionnel ou non, tout le monde a tendance à « jouer un rôle » au moment de l’entrevue. Cette stratégie est rarement gagnante, surtout pour des métiers créatifs. « C’est ce qui démarque les candidats, c’est leur authenticité. Le conseil que je donne systématiquement à mes étudiants et étudiantes, c’est d’être eux-mêmes au moment de l’entrevue » confie Laurianne Normandin. Être soi-même avec professionnalisme, bien sûr. Pour gagner des points au moment de l’entrevue, il est donc important d’être clair sur ce que l’on veut mais aussi ce que l’on peut apporter à l’entreprise, sur ses valeurs.

D’ailleurs, n’hésitez pas à faire vos recherches avant de rencontrer vos recruteurs. Si parcourir le site web et les réseaux sociaux de l’employeur est un prérequis, il faut également penser à se renseigner sur les personnes que vous allez rencontrer. Peut-être ont-elles travaillé dans une des entreprises où vous avez travaillé aussi ou étudié dans la même université. Une bonne façon de connecter de façon authentique !

Pour en savoir plus sur le certificat en publicité et communication créative.

Pour en savoir plus sur le certificat en communication appliquée.

Pour en savoir plus sur le certificat en relations publiques.

Pour en savoir plus sur le certificat de rédaction professionnelle

Pour en savoir plus sur le baccalauréat par cumul en pratiques de la communication.