7 Mars 2022

Journées internationale des droits des femmes : 8 femmes inspirantes diplômées de la FEP

Elles s’appellent Suzanne, Aïcha, Daphnée-Anne Olépika, Chloé, Mona, Claudia, Enneide, Linda… Elles sont journalistes, infirmières, traductrices, expertes en sinistres ou encore intervenantes sociales. Leur point commun : elles ont toutes décidé de faire un retour aux études à la Faculté de l’éducation permanente (FEP), tout en poursuivant leur carrière. En ce 8 mars, nous leur rendons hommage ainsi qu’aux nombreuses étudiantes, diplômées, chargées de cours et employées qui font la fierté de la FEP.

Chloé Durivage, l’énergique

Discuter avec Chloé Durivage, c’est d’abord sentir son énergie débordante et bienveillante ainsi que sa grande spontanéité. Infirmière depuis 15 ans, diplômée du baccalauréat par cumul en fondements et pratiques en sciences sociales et santé de la FEP avec un Certificat en santé publique, un Certificat en santé mentale et Certificat d’intervention auprès des jeunes, étudiante à la maîtrise, mère de quatre enfants, conseillère-cadre en soins infirmiers pour 22 CHSLD, elle prépare son grand rêve : partir en coopération à l’international.

Découvrez le portrait d’une diplômée authentique, chaleureuse et… déterminée dans cet article.
 

Enneide Charles, l’humaniste

Enneide Charles est passionnée, on le sent. Véritable « touche à tout », elle aime la pratique infirmière, surtout le contact avec ses patient·es. Elle aime apprendre, elle aime enseigner. Son plus grand souhait : que le métier de personnel infirmier soit reconnu à sa juste valeur et que le gouvernement tire les leçons de la crise sanitaire qui a permis aux infirmières et infirmiers de montrer leur leadership.

Portrait d’une humaniste qui aime apprendre et redonner, diplômée du Certificat en en santé communautaire aujourd’hui Certificat en santé publique dans cet article.
 

Daphnée-Anne Olépika Takpanie Kiguktak, l’inspirante

Daphné-Anne Olepika Takpanie Kiguktak ne cache pas qu’elle a eu un parcours jalonné de difficultés de tous ordres. Elle a notamment quitté l’école secondaire avant d’obtenir son diplôme, puis elle est revenue aux études, grâce au programme Accès-FEP. C’est après avoir créé son organisme d’aide aux femmes autochtones qu’elle a réalisé qu’il lui manquait des outils de gestion, par exemple pour solliciter des fonds afin de financer ses activités. Elle est aujourd’hui diplômée du Certificat en gestion philanthropique de la FEP.

Découvrez son portrait dans cet article.
 

Aïcha Diallo, la rayonnante

Communicatrice d’exception, Aïcha Diallo se distingue à la fois par ses engagements multiples et sa voix unique. D’une part, elle donne vie à son sens de l’innovation par différents mandats dans le domaine publicitaire. De l’autre, elle poursuit des projets journalistiques qui prennent chaque fois bien leur place sur la scène médiatique. Autant de réalisations qui s’inscrivent à la suite de son parcours universitaire à la FEP dont elle est diplômée avec un Baccalauréat par cumul composé d’un Certificat en publicité et communication créative, un Certificat en relations publiques et un Certificat en communication appliquée; ainsi qu’un Certificat en journalisme.

Découvrez son portrait dans cet article.
 

Claudia Gobeil, l’altruiste

Claudia Gobeil a vécu dans la rue. Aujourd'hui, elle multiplie les réussites professionnelles, cumule, après avoir suivi le programme Accès-FEP, un Certificat d'intervention en dépendances, ainsi qu'un Certificat en victimologie et s’apprête à compléter un Baccalauréat par cumul. Son objectif professionnel? Le travail auprès de personnes vulnérables, qui vivent une situation de toxicomanie ou encore d’itinérance. Pour la future intervenante, il s’agit de s’outiller des compétences nécessaires pour mettre ses qualités humaines et son histoire personnelle au service de celles et ceux qui se trouvent dans le besoin. 

Portrait d'une diplômée inspirante, résiliente et altruiste dans cet article.
 

Mona Lizotte, la passionnée

C’est l’histoire d’un beau succès. Mère à 17 ans, Mona Lizotte a commencé à travailler très jeune. Avec les années, elle cumule une expérience professionnelle solide qui lui permet d’entrer au Certificat en droit, option droit des affaires de la FEP, même sans être allée au Cégep. Grâce à son riche parcours, elle devient une experte en assurances des plus reconnues au sein de son entreprise, reçoit la plus haute distinction d’expertise technique et fait figure de mentore aujourd’hui pour les plus jeunes.

Retour sur la réussite d’une diplômée déterminée, persévérante et travaillante dans cet article.
 

Suzanne Lévesque, la généreuse

Suzanne Lévesque, diplômée du Certificat en traduction de la FEP, a reçu en 2020 le prix Jean-Coutu en tant que diplômée philanthrope. Soulignant son engagement sans précédent pour son alma mater, cette distinction est attribuée tout naturellement à cette femme débordant de compassion, pour laquelle faire avancer une cause est assurément dans son ADN.

Découvrez le portrait d’une diplômée dont l’engagement ne tarit pas dans cet article.
 

Linda Bourassa, la bienveillante

Linda Bourassa, diplômée du Certificat en coopération et solidarité internationales, impressionne par sa feuille de route. Depuis plus de 20 ans maintenant à titre de gestionnaire (plus de 35 ans dans le milieu communautaire), elle accompagne les jeunes en situation d’emploi précaire auprès de divers organismes communautaires.

Découvrez le portrait d’une diplômée engagée et bienveillante dans cet article.
 

Pour en savoir plus sur les certificats de premier cycle de la FEP.

Pour en savoir plus sur le baccalauréat par cumul.

Pour en savoir plus sur le programme d’accès universitaire Accès-FEP.

 

Crédit photo Daphnée-Anne Olépika Takpanie Kiguktak : Radio-Canada/Matisse Harvey.