29 Mars 2022

Pourquoi j’ai adoré mes cours à distance à la FEP

Lorsque j’ai envisagé de retourner à l’université, je travaillais depuis plusieurs années et je me suis tout de suite demandé comment j’allais concilier ce retour aux études avec ma vie personnelle et surtout ma vie professionnelle. Les horaires de soir et de fin de semaine me permettaient de continuer à travailler, certes, mais c’est surtout quand j’ai vu que la Faculté de l’éducation permanente (FEP) offrait plus de 60 % de ses cours en ligne que j’ai eu le déclic pour m’inscrire.

Je l’avoue, j’avais quelques craintes (allais-je être laissée à moi-même pendant toute la durée de mon certificat ?) mais aussi quelques idées préconçues (3h de cours en ligne d’affilée… bof). J’ai été ravie de constater que la formation à distance de la FEP était développée par une équipe professionnelle avec des personnes ressources qui m’ont accompagnée de A à Z pour que mes études soient réussies. J’avais donc envie de partager toutes les raisons qui ont fait que j’ai adoré mes cours à distance de la FEP.

La FEP offre un vaste choix de cours à distance

Avec plus de la moitié de cours en ligne, le choix est large. Tous les programmes ont des cours qui peuvent se suivre à distance et certains peuvent se suivre entièrement en ligne, comme le Certificat de gérontologie. Idéal pour les nombreuses infirmières qui travaillent à des horaires variables ou de nuit et qui voudraient tester leurs apprentissages pendant leur pause nocturne. Dans le cas de mon Certificat en coopération et solidarité internationales par exemple, une dizaine de cours sont en ligne, notamment les cours obligatoires. J’ai pu sans problème choisir également des cours à option en ligne, de même que de nombreux autres étudiant·es qui suivent les cours depuis la région ou même la France.

Les formats de cours à distance sont variés

Entre les cours entièrement en ligne, les cours hybrides, les cours en format comodal ou les cours autoportants, il y en a pour tous les goûts ! Certains permettent d’étudier quand on le veut ou d’où on le veut, d’autres permettent d’alterner entre cours en ligne et cours en classe, souvent pour des raisons pédagogiques. C’est le cas par exemple du Certificat en victimologie qui, pour certains sujets qui nécessitent une libération de la parole avec des cours en victimisation sexuelle ou en harcèlement au travail, contient des cours hybrides.

La plateforme de cours en ligne est très bien faite

La formation à distance à la FEP, c’est une histoire d’amour qui dure depuis un bout de temps. Déjà dans les années 1960, la FEP proposait des cours pour les personnes à distance. À l’époque, pas de vidéos ou de cours en ligne bien sûr, mais des manuels envoyés par courrier et des suivis faits par téléphone.

Aujourd’hui, évidemment, cela ne se passe plus comme ça. La plateforme en ligne StudiUM est facile à utiliser pour se repérer plus rapidement dans le cours, car elle regroupe tout ce dont on a besoin. On y trouve les plans de cours, les vidéos, les vidéoconférences, les conseils des chargé·es de cours, le forum en ligne pour échanger avec d’autres étudiant·es ou avec le personnel enseignant. Bref, on ne se sent jamais seul·e.

Et dans le cas où l’on ne serait pas très à l’aise avec les technologies, une équipe informatique est présente pour répondre à nos questions et nous guider.

On peut s’organiser comme on le souhaite

Dans le cas des cours autoportants qui sont préenregistrés et en autoformation, on a la liberté d’étudier la matière dans le sens qu’on veut et de le faire à son rythme. Dès le premier jour d’un cours autoportant, tout le contenu est accessible. Cette flexibilité intéresse beaucoup le public étudiant dans la mesure où l’on peut adapter ses études à son travail. Je peux aller par exemple plus vite ce mois-ci, car je sais qu’au travail, j’aurai une plus grosse charge de travail le mois prochain.

Pour d’autres formats hybrides ou en ligne avec des sessions synchrones, en revanche, on doit être présent le jour des cours. Cependant, j’apprécie d’avoir accès à toutes les lectures pour pouvoir m’avancer lorsque je le peux, ainsi qu’aux enregistrements vidéos dans beaucoup de cas. 

Les cours sont conçus pour être suivis à distance

Loin d’être de simples cours filmés, les cours à distance de la FEP ont été pensés pour des étudiant·es autonomes qui peuvent choisir la dose d’accompagnement qui leur convient. Un cours en ligne, ce n’est pas seulement un cours ou une plateforme où l’on dépose une liste de documents. Il y a tout un processus rigoureux de conception pédagogique en amont pour rendre le tout plus organique et s’adapter à différents profils étudiants. Les concepteurs et conceptrices pédagogiques de la FEP travaillent avec des chargé·es de cours, des acteurs ou actrices, des graphistes pour conceptualiser des cours cohérents, attractifs, agréables à suivre et bien montés.

On retrouve donc sur la plateforme en ligne de la FEP des vidéos avec des orthopédagogues, des dessins et schémas clairs, intercalés de questions et résumés. J’apprécie particulièrement les textes en points de forme qui synthétisent les connaissances à mémoriser, les nombreuses vidéos qui permettent d’alterner les façons d’apprendre et surtout le Guide de l’étudiant à distance qui m’accompagne depuis le tout début de mon retour aux études.

Dans le fond, l’étudiant·e est au centre des cours à distance de la FEP et reste constamment en position active en débattant, en se questionnant, en échangeant ou en argumentant sur la plateforme.

L’accompagnement pédagogique est de qualité

On pourrait penser qu’à distance, on se sentirait plus seul·e pour étudier. Grâce aux personnes-ressources de la FEP, ce n’est pas du tout le cas. À tout moment, on bénéficie d’un encadrement et d’un soutien par des spécialistes du domaine qui peuvent répondre à nos questions tant sur le contenu que sur l’organisation du temps d’étude ou sur les trucs pour se motiver. Un service de mentorat est d’ailleurs disponible pour se faire aider par d’autres étudiant·es plus expérimenté·es.

L’outil CompétencesFad est également un allié précieux pour s’autoévaluer et s’autoformer. Il permet de faire le bilan de ses compétences en matière de formation à distance et d’identifier les différentes ressources offertes par l’Université de Montréal pour développer les compétences qu’on n’aurait pas encore.

On a aussi accès aux ressources électroniques des catalogues des bibliothèques de l’Université de Montréal.

Les objectifs d’apprentissage sont clairs et définis

Comme les objectifs d’apprentissage sont identifiés à chaque séance de cours, il est plus facile d’identifier ses acquis au fur et à mesure des séances de cours, de s’organiser tout au long du trimestre et de savoir si on prend du retard ou pas. C’est le cas dans les cours en ligne des certificats de la FEP, mais aussi dans la formation continue à distance pour les entreprises du Centre de perfectionnement.

Cela permet de développer les compétences numériques nécessaires sur le marché du travail

En tant que professionnel·les, nous n’avons plus le choix que de collaborer à distance ou de faire de la recherche à distance par exemple. Je trouve qu’étudier à distance est une excellente préparation à cela. Même si on ne suit pas tout un programme à distance, il nous faut développer ces compétences numériques qui nous serviront sur le marché du travail. D’ailleurs, les employeurs disent souvent à l’équipe de la formation à distance de la FEP qu’ils apprécient embaucher des étudiant·es à distance, car ce sont souvent des employé·es très autonomes et organisés. Un bon point pour la formation à distance !

 

Laura B. étudiante au Certificat en coopération et solidarité internationales

 

Pour en savoir plus sur les cours offerts à distance par la FEP et écouter les témoignages d’autres étudiants : Formation à distance