Passer au contenu

/ Faculté de l'éducation permanente

Je donne

Rechercher

La FEP lance son plan d’action en décolonisation, réconciliation et autochtonisation

Dans le but de répondre aux différents appels à l’action, dont ceux de la Commission de vérité et réconciliation du Canada et de la Commission Viens, la Faculté de l’éducation permanente (FEP) de l’Université de Montréal a établi un plan d’action pour assurer autant que possible une sécurisation culturelle des Premières Nations, Métis et Inuit sur ses campus étudiants et pour intégrer leurs philosophies, leurs connaissances et leurs cultures dans ses programmes d’études.

Ce plan d’action, qui s’inscrit à l’intérieur du plan d’action global de l’Université de Montréal, Place aux Premiers Peuples 2020-2023, confirme l’engagement de longue date de la FEP au sein de l’Université de Montréal, grâce à de nombreuses initiatives menées depuis plusieurs années par des responsables de programmes, des chargé·es de cours, des employé·es et des membres de la direction.

Un plan d’action quinquennal co-construit avec les Premiers Peuples et avec la bienveillance des Aînés

Soucieuse d’une représentation paritaire des Autochtones et Allochtones dans la coordination et la réalisation du projet, la FEP a rédigé ce plan d’action en collaboration avec des représentants des Premiers Peuples et avec la bienveillance des Aînés, présents à chaque étape du processus.

Un accès aux études adapté aux réalités des Autochtones

Par cet engagement, la FEP vise à répondre à plusieurs grands objectifs, dont entre autres une meilleure accessibilité aux études universitaires grâce à des programmes spécialisés, comme Accès-FEP, permettant le retour aux études ainsi que la reconnaissance des acquis expérientiels, qu’ils soient personnels ou professionnels.

Consciente que le coût des études et l’isolement culturel sont des freins majeurs à la poursuite d’études post-secondaire pour les Premiers Peuples, la FEP planifie d’offrir un continuum de services d’accompagnement pour le soutien financier afin de favoriser la transition vers les études universitaires, ainsi que l’ancrage culturel et communautaire pendant les études.

Des programmes revus en cohérence avec les valeurs et les savoirs autochtones

La FEP vise à enrichir le contenu de ses 31 programmes en réconciliant les principes et les méthodes andragogiques avec les réalités, les savoirs et les valeurs autochtones. Ainsi, la faculté conçoit des nouveaux cours, comme le cours en santé des personnes et des communautés autochtones du Certificat en santé publique, et a commencé à actualiser ses cours existants en vue de les adapter à ces réalités et ces savoirs.

Afin que cette réalité soit durablement ancrée dans les pratiques des responsables de programmes, chargé·es de cours, conseiller·es à la réussite et du personnel administratif, la Faculté met également en œuvre des formations de sensibilisation de l’ensemble de son personnel aux réalités et aux valeurs autochtones.

Pour en savoir plus sur le plan d’action en décolonisation, réconciliation, autochtonisation de la FEP.

Toutes les nouvelles